iStock-1094254386 (Grand) (1)

Swipe

Études de cas 100% concrètes pour les étudiants d’ITIC Paris

Un workshop, c’est offrir, aux étudiants, la possibilité de se frotter à des cas réels. Mais c’est aussi l’occasion, pour les jeunes, d’échanger avec des professionnels et de faire valoir leurs compétences. Le 11 juin 2019 était une journée peu ordinaire. Une journée qui restera gravée pendant longtemps dans l’esprit des étudiants, confortant certains dans leur choix d’avenir et ouvrant les yeux des autres quant à la réalité de la voie qu’ils ont choisie.

Un intervenant, un incubateur, une agence… de nombreuses opportunités

Misant sur l’enthousiasme des étudiants en communication, Valérie Melchiore, Responsable pédagogique section communication à ITIC Paris a saisi l’opportunité lorsque Loïc Quenault, International Project Leader chez Pixelis et intervenant à ITIC Paris, a évoqué la possibilité de faire participer les étudiants en première année management et stratégie d’entreprise, à une série de workshops au sein de l’incubateur School Labs, partenaire de l’agence Pixelis, au cours duquel les étudiants ont fait valoir leurs connaissances et leurs compétences au service de sept startup, invitées par l’incubateur.

WhatsApp Video 2019-06-11 at 11.27.51


Outils, discussions et propositions concrètes

Le programme de la journée a démarré Loïc Quenault sur une présentation du branding pour les startup et la présentation d’un outil, Branding Canevas, une méthode rapide et fiable permettant d’élaborer une stratégie de communication efficace et impactante. La deuxième partie de la matinée a consisté à former des groupes de travail réunissant chacun une startup et 3 étudiants, soit 7 groupes de travail au total.

En deux heures, le défi à relever a été de faire avancer les projets des startup sur leur identité de marque et leur branding afin de concrétiser leur promesse, leur offre. Des services spécialement adaptés aux parents de jeunes enfants (Oféely) aux tours à vélo (Cocyclette) en passant par la relaxation par la réalité virtuelle (Inipi), les startup participant à l’opération proposaient des services variés répondant à des problématiques bien précises. Formés en amont sur le travail de groupe, les étudiants ont mené la danse de main de maître, particulièrement impressionnés par l’ouverture d’esprit des startup qu’ils ont eues en face d’eux. Le travail des workshops a résulté en échanges constructifs avec des entrepreneurs motivés et enthousiastes.

7c277f5d-070f-48b9-b769-2e70af1d76be 36e84a72-d6a2-4f02-8911-1d7d716d3d10

L’opération sera-t-elle renouvelée ? « Absolument », répond Valérie Melchiore, « La plupart des étudiants sont déjà dans une optique d’entrepreneuriat et cet échange leur a permis de constater ce qu’ils sont capables de faire avec les outils et les connaissances qu’ils possèdent », se félicitant d’avoir, à ses côtés, un intervenant dynamique, prêt à repousser les limites pour l’avenir de ses étudiants.

Innovations et rôle du digital, les métiers du futur

SHARE THIS STORY | |