iStock-1094254386 (Grand) (1)

Swipe

Festival de Deauville : les vrais talents ne sont pas ceux que vous pensez !

Du 6 au 15 septembre 2019, le Festival du cinéma américain de Deauville se déroula pour la 45e fois dans le Calvados. Un festival attendu par des milliers d’amateurs et de professionnels, qui met en scène le cinéma américain, les grandes productions hollywoodiennes et les nouveaux talents. Cette année, Catherine Deneuve, Kristen Stewart et Geena Davis feront tourner les têtes. Glamour et paillettes seront bien évidemment au programme (sans compter la diffusion de plus de 70 heures de l’intégralité des 8 saisons de la série Game of Thrones…).

Arrêt sur image.

Réfléchissons un moment.

Derrière les stars, les tapis rouges, les sourires et les récompenses, le Festival de Deauville, c’est avant tout une grande équipe d’hommes et de femmes, tous professionnels de l’événementiel, qui travaillent d’arrache-pied pour que tout soit réglé comme du papier à musique et que les étoiles continuent à briller dans les yeux des spectateurs.

Ils s’appellent Paul, Victoire, Audrey, Jérôme, Emma… Plein écran sur les véritables talents du Festival de Deauville.

gif red carpet

 

Le Festival de Deauville : il fallait oser, quand même !

C’est dans les années 70, alors que l’antiaméricanisme battait son plein en France, que l’idée du Festival de Deauville a commencé à germer. Une époque qui marquait la fin de la guerre du Vietnam et pendant laquelle les maoïstes remettaient en question le modèle américain dans l’esprit du français moyen. Mais dans celui du journaliste André Halimi, rédacteur en chef de Pariscope, et du publicitaire Lionel Chouchan, l’idée de mettre en avant le cinéma américain sur le sol français devient un projet qui se concrétise grâce à l’enthousiasme du ministre de l’Industrie et maire de Deauville de l’époque, Michel d’Ornano. Profiter d’une occasion de faire perdurer la saison touristique au-delà du 31 août est une idée qui le séduit et c’est ainsi que, quelques années plus tard, les vedettes américaines foulent le sol de Deauville, aujourd’hui capitale française du cinéma américain.

Au début des années 80, le ministre de la Culture, Jack Lang, fait passer le festival « de l’ombre à la lumière » et les blockbusters prennent le pas sur les films indépendants américains.

Malgré cela, les critiques se suivent et se ressemblent. Et les organisateurs ne lâchent rien. C’est notamment grâce à Anne d’Ornano et à Jack Valenti (ancien conseiller de Lyndon Johnson) que le Festival de Deauville continue tant bien que mal à prendre de l’importance. Le résultat de leurs efforts est sans appel : les stars américaines vont jusqu’à préférer passer quelques jours dans le Calvados plutôt que de se rendre à la Mostra de Venise…

Deauville : 1 – Venise : 0

gif deauville

 

Les talents de Deauville… les vrais !

Le festival de Deauville, une fois sur les rails, n’a cessé de faire rêver. Au-delà de leur talent d’acteurs et d’actrices, les personnalités du show-biz sont sous les projecteurs et les journalistes n’en manquent pas une miette. Des looks de stars aux anecdotes croustillantes, le Festival de Deauville tient les amateurs de cinéma américain et amateurs de gossip en haleine pendant une dizaine de jours… et bien plus encore !

Si les stars américaines méritent tout le respect que nous leur devons, c’est aux hommes et aux femmes de l’ombre qu’il faut reconnaître un véritable talent. Ces professionnels de l’organisation événementielle qui travaillent d’arrache-pied dans la fourmilière deauvillaise et sans qui le Festival de Deauville ne serait rien.

Voici 6 raisons pour lesquelles les talents de Deauville ne sont pas forcément ceux que l’on croit :

  1. Ils se réinventent sans cesse, s’adaptant « aux grands changements de la filière cinématographique et à l’évolution de la société » comme le disait Philippe Augier, maire de Deauville.
  2. Ils mettent les stars en avant tout en restant dans l’ombre, sans grincher
  3. Derrière les images glamour, ils s’arrachent les cheveux pour répondre aux caprices de stars et autres loufoqueries de vedettes qui ne veulent rien entendre
  4. Ils font profil bas et ne cherchent pas leur propre gloire
  5. Ils prennent des risques et lorsque les choses tournent au vinaigre, c’est vers eux que les doigts se tournent
  6. Ils n’attendent aucun remerciement, la satisfaction des visiteurs étant leur plus grande récompense

 

Les talents du Festival de Deauville sont les hommes et les femmes de l’ombre qui parviennent à faire, d’une petite ville du Calvados, la capitale française du cinéma américain. Honneur à eux et à leur talent. Honneur à ceux et celles qui, ensemble, font du Festival de Deauville un événement de renommée mondiale auquel les célébrités américaines assistent bien volontiers… même si elles ne le montrent pas toujours !

 

 

Innovations et rôle du digital, les métiers du futur

SHARE THIS STORY | |