iStock-1094254386 (Grand) (1)

Swipe

Parcoursup 2019 : peut mieux faire !

Deuxième année pour Parcoursup ! Nouvelle chance pour une plateforme qui a laissé un goût amer à de nombreux bacheliers, ajoutant au stress des examens de fin de cycle. Surnommée « Parcoursupercherie » par certains, la phase complémentaire destinée à attribuer des affectations aux candidats « en attente » n’a pas été à la hauteur des attentes des intéressés. Alors que le ministre de l’Éducation nationale se veut rassurant pour éviter un nouveau vent de panique, il est temps de voir la réalité en face et d’envisager les alternatives à Parcoursup.

 

Les « sans-voie » de Parcoursup

Le 5 septembre dernier, les lycéens qui étaient toujours en attente d’une affectation pour l’année 2018-2019 étaient au nombre de 46 288. Parmi eux, 7 745 « actifs », ayant sollicité leur rectorat pour bénéficier d’un accompagnement et 38 543 « inactifs », sans place dans l’enseignement supérieur. Jusqu’au 21 septembre, ces jeunes ont bénéficié d’une grâce de 16 jours au cours de laquelle ils ont dû reformuler leurs vœux en choisissant des formations encore disponibles pour espérer une place.

Pour certains, cette deuxième chance a été un parcours du combattant… pour d’autres, le début des études dans une voie qu’ils n’avaient jamais envisagée auparavant, histoire d’éviter une année blanche. Pourtant, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, avait bien précisé que « c’est quand on choisit sa formation qu’on a le plus de chance de réussir »…

En six mois, 180 000 jeunes ont tout simplement fait le choix de quitter la plateforme Parcoursup. Interrogé sur les motivations de ces derniers, le ministère de l’Éducation nationale n’a pas pu donner de réponse concrète, constatant que plus de 20% des personnes initialement inscrites sur la plateforme avaient finalement renoncé à aller jusqu’au bout.

 

Boires et déboires

Le soir des premiers résultats de Parcoursup, le 22 mai 2018, à la veille des épreuves du bac, la grande majorité des élèves se retrouvaient « en attente », trouvant difficilement la motivation et l’énergie pour se replonger dans leurs révisions. Une plateforme anxiogène et obscure pour beaucoup… sans parler des parents, plongés dans le désarroi le plus complet, au point de faire regretter le feu APB.

Dans son bilan du 18 octobre, le ministère de l’Éducation nationale a présenté une série de chiffres, en avouant que le taux de satisfaction des élèves était difficile à connaître. 30,2% des lycéens ont accepté une proposition reçue le premier jour, se voyant présenter une formation semblant convenir à leurs souhaits sans vouloir (prendre le risque d’) attendre d’autres résultats.

L’enquête de Studyrama sur la fin de la procédure Parcoursup, quant à elle, indique qu’un quart des parents ont poussé leur enfant à valider définitivement un vœu, même par dépit. La note attribuée à la plateforme Parcoursup, dans cette enquête, reste par ailleurs très moyenne, à 2,7/5.

 

Parcoursup / Saison 2 : un nouvel espoir ?

Bien décidé à faire mieux que l’an passé, le ministère de l’Éducation nationale a mis les bouchées doubles cette année. Réduire l’attente et le stress des candidats : un double objectif à atteindre avec une version revisitée de l’outil numérique. Parmi les nouveautés 2019,  la proposition d’entretiens individuels et collectifs pour les candidats ne recevant que des réponses négatives alors qu’ils ont opté pour des filières sélectives de type BTS ou IUT. Également nouveau, un référent handicap pour chaque formation et une rubrique « activités et centres d’intérêt », entre autres…

Mais les choses commencent mal pour la deuxième saison de Parcoursup. Les candidats d’environ 400 formations sont appelés par erreur sur la plateforme, soit près de 67 000 candidats, principalement des BTS, selon Frédérique Vidal, mais aussi des écoles d’arts, certaines filières de préparation aux écoles d’ingénieurs, des Ifsi (Instituts de formation aux soins infirmiers) et quatre classes préparatoires aux grandes écoles. Un bug qui ne manque pas de mettre le feu aux poudres sur les réseaux sociaux. A l’origine du bug : une erreur … humaine ; une erreur de paramétrage, selon le ministère. Une erreur due à la confusion en interne apparemment, entre « liste d’attente » et « liste d’appel »…

Il semblerait que l’objectif sérénité que Parcoursup s’est promis d’atteindre en 2019-2020, ne soit pas tout à fait au rendez-vous en cette deuxième saison.

 

Des alternatives à Parcoursup ?

En attendant un troisième cru, qui promet d’être bien meilleur que les deux derniers, il existe des moyens de rester serein devant Parcoursup. Mais surtout, il existe des moyens de se passer de la plateforme, comme cela a été le cas pour des dizaines de milliers de jeunes en 2018. Une solution : l’admission directe.

D’abord, il faut savoir que toutes les formations post-bac ne sont pas actuellement sur Parcoursup. Certaines d’entre elles ont choisi de rester en dehors de la plateforme, même si elles ont l’obligation de la rejoindre à partir de 2020. L’avantage : la liberté pour les établissements d’enseignement supérieur hors-Parcoursup d’élaborer leurs propres modalités d’accès, répondant ainsi précisément à l’angoisse des bacheliers, par le biais de solutions moins anxiogènes que Parcoursup.

En cas de vœux refusés sur Parcoursup, ou même de liste d’attente, la solution est la même. D’ailleurs, depuis la première phase des résultats, ouverte depuis le 15 mai, nombreux sont les étudiants qui ont souhaité dire adieu à Parcoursup et sécuriser leur avenir en choisissant une formation hors plateforme.

Les idées reçues sur les formations hors Parcoursup sont à bannir. Des dizaines d’écoles d’ingénieur, de commerce, de communication, d’esthétique, de luxe, d’informatique… ont fait le choix de la liberté, de la sécurité et de la qualité, et présentent un avantage non négligeable : elles continuent de recruter durant l’été ! Certaines d’entre elles proposent également une rentrée en décalé, avec un début de formation en février.

Innovations et rôle du digital, les métiers du futur

SHARE THIS STORY | |