iStock-1094254386 (Grand) (1)

Swipe

Trouver l'équilibre entre sports et études : nos 10 conseils

Après les hommes l'année dernière, c'est désormais au tour des femmes de ramener la coupe à la maison. Bon, cette Coupe du Monde se déroulant en France, les voilà déjà bien avantagées. Le challenge n'en reste pas moins de taille. Un challenge que vous aimeriez vous aussi relever un jour ? Devenir sportif de haut niveau exige de se coller très tôt aux entraînements. De perfectionner ses contrôles de balles et ses frappes des 25 mètres quotidiennement ou presque. Mais le sport de haut niveau n'est jamais une garantie professionnelle et reste un choix d'avenir risqué. Alors comment concilier révisions et entraînement ?

  1. S'organiser
    "Un esprit sain dans un corps sain." Ce n'est pas qu'une belle parole en l'air. Études et sports se complètent très bien. Muscler son corps permet de mieux muscler son cerveau, et inversement ! Il faut être organisé, et ne pas aller faire un foot sur un coup de tête mais plutôt planifier ses entraînements et ses révisions. Il y a toujours un moyen de placer deux créneaux d’une heure de sport dans la semaine ! C’est une manière de décompresser et se détendre en se focalisant sur autre chose.

  2. Se dépenser
    Quitte à faire du sport, faites le bien ! Il faut laisser de la sueur à la salle ou sur le gazon synthétique. Ces moments de dépenses physiques vont favoriser votre sommeil et oxygéner votre cerveau. De toutes façons, ce dernier a besoin de temps et de repos pour traiter toutes les nouvelles informations que vous lui infligez avec les cours.

  3. Choisir le bon moment
    Se lever tôt. Bosser trois heures. Faire un footing. Manger. Bosser trois heures. Faire un foot. Manger. Bosser trois heures. Dormir. Recommencer.
    Bon, n'oubliez pas de prendre une douche entre deux quand même.

  4. S'entraider
    Sombrer dans la solitude des révisions peut être contre productif. La pratique du sport va vous permettre d'entretenir des relations personnelles saines. Un sentiment de soutien et d'entraide indispensable pour garder la tête froide. Il est toujours question d'équilibre.

  5. Planifier
    C'est bien beau de s'organiser, mais encore faut-il avoir les méthodes. Alors faites une to-do list hebdomadaire avec des objectifs réalisables. Chaque soir, vous la reprendrez et checker ce qui est fait. C'est hyper gratifiant et permet d'apprendre à se connaître.

  6. Récompensez-vous
    Motivez vos séances de révisions sur vos matières les plus pénibles en vous offrant la perspective de retrouver vos potes sur le playground. Ok, c'est un peu le jeu de la carotte mais c'est efficace. Et vous n'en serez que meilleur sur le terrain, libéré et apaisé d'en avoir fini avec les cours d'éco.

  7. Combattez le stress
    Une surcharge de travail peut générer du stress. Dans le pire des cas, des crises de panique, d'anxiété et des sautes d'humeur. Le sport en extérieur est un parfait remède ! Le soleil vous apporte son lot de vitamines D. Pour les moins sportifs, même des balades peuvent être salvatrices. Le rire est aussi un excellent anti-stress naturel.  

  8. Ne soyez pas (trop) perfectionniste
    Soyez réaliste et pragmatique. C'est la clé de l'efficacité. Vouloir la perfection à tout prix mène généralement à une faible estime de soi. Puis s'ensuivent anxiété et culpabilité. N’essayez pas d’être perfectionniste. Donnez le meilleur de vous-même en ayant conscience de vos limites, tout simplement.

  9. Apprendre à se connaître
    Prendre conscience de l'impact des activités sportives et personnelles sur ses révisions est primordial. C'est un bon moyen pour appréhender ses propres limites et ce qui nous rend plus performant dans un domaine ou dans l'autre.

  10. Assurer son avenir
    Ne misez pas tout sur vos passements de jambes ! Une reconversion en dehors des terrains est primordiale. Les études avant une carrière sont essentielles et peuvent faire la différence. Béatrice Kaboré, la joueuse foot à l’US Saint-malo l'a bien compris. En plus d'être une sportive de haut niveau, elle est styliste. Citons aussi Gaëthane Thiney joueuse de l’équipe de France qui cumule le ballon avec un autre job. Hors du terrain, elle travaille au développement du football auprès des enfants pour la FFF (Fédération Française du Football). Elle a déclaré dans un article avoir besoin "de m’épanouir différemment". Pour l'instant, ramène nous la coupe Gaëthane 😜 !

 

Innovations et rôle du digital, les métiers du futur

SHARE THIS STORY | |